24 février 2011

La modernisation de la société par Monsieur Hulot

Six ans après la sortie de Mon Oncle, Jacques Tati se met à la réalisation d'un nouveau film. Nous sommes en 1964 quand le projet Playtimecommence. Ce qui va durer trois ans: le film s'achève et sort en 1967. C'est le quatrième film de Tati, son ante-pénultième oeuvre. Auréolé du succès de ses premiers films, il met des moyens considérables dans celui-là, opte pour une caméra en 70mm, histoire de donner une impression de grandiose, d'imposant. Mais ce film n'est tout simplement pas taillé pour le grand public, et est un échec... [Lire la suite]

12 décembre 2010

Un facteur à l'américaine

Y a-t-il dans le paysage français un réalisateur plus culte que Tati ? Un personnage plus culte que Monsieur Hulot ? Soyez honnêtes... La légénde s'est mise en place dès l'après-guerre. Après avoir réalisé en 1947 le court-métrage L'Ecole Des Facteurs, Tati se lance enfin dans le long-métrage, et sort en 1949 un film dans la continuité de son court-métrage, et qui s'appelle Jour De Fête. D'une durée de 1h16 (donc, un long-métrage assez court, quand même), le film fleure bon la nostalgie, la joie de vivre d'antan, et, si ce n'est... [Lire la suite]